Atelier de Gilbert Quélennec = ISSN 2556-5362


" En tous cas, je ne peux pas m'imaginer que les grandes formes anciennes (quatuor à cordes, symphonie, oratorio, etc.) pourront jouer un rôle quelconque. Si quelque chose advient, cela devra - je crois - être simple, transparent. "
Wittgenstein







vendredi 6 novembre 2015

Gilbert Quélennec, Créer des formes (pas un style)


 Gilbert Quélennec, Créer des formes (pas un style)



Cadrer  (mettre en forme)  le réel, en constituant musicalement (par une critique en acte) l'objet (des non-formes par ex.), s'oppose aux descriptions (illustrations)
Un musicien n'a pas de supériorité de sensibilité (ou d'inspiration) sur les autres humains, il s'agit juste d'une activité spécifique (sous l'écoute des spectateurs professionnel-le-s et personnes intéressé-e-s), qui peut poser (à sa façon) des questions de significations en acte


« Si saint Christophe supportait le Christ et si le Christ supportait le monde, dis-moi : où donc saint Christophe a-t-il pu poser ses pieds ? ». Freud
Sur quoi reposent les pieds du musicien?





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire